Nuits Saint-Pierre

Notre histoire

En 1939, la ville de Saint-Pierre est une nouvelle fois ravagée par un gigantesque incendie. Un tiers de la ville est détruit.

feu de 1939 quartier de Nuits Saint-Pierre

Archives du Studio Michel Briand & fils

Joséphine et Georges Pannier viennent de perdre la maison qu’ils avaient acquis quelques mois plus tôt. Ils décident de reconstruire sur les décombres de l’ancien immeuble, situé en plein coeur de Saint-Pierre, un endroit idéal pour y monter une affaire.

Ils ont tout perdu. Tout, sauf leur caractère entreprenant. Cette fois, ils construisent « en dur ». Il en ressort une belle demeure, vaste et lumineuse.

La Maison Pannier en 1941

Au rez-de-chaussée, ils établissent ce qui deviendra vite l’incontournable « Magasin Général Pannier – Gros et Détail ».
Aux étages, l’appartement familial.

M. Pannier à son bureau (Photo P. Derible)

Alors que Georges travaille pour la vente en gros et la concession Renault, Joséphine a en charge le magasin de détail.
Elle a un goût prononcé pour les belles choses, elle sélectionne des produits de marques toujours florissantes aujourd’hui : Petit Bâteau, Antinéa, Christofle, etc… Très vite, la Maison Pannier bruisse d’une incessante activité commerciale.

Leurs affaires prospèrent de longues années et puis Georges s’en est allé, en 1982.

Joséphine resta seule dans sa grande maison.

Georges et Joséphine Pannier

Georges et Joséphine Pannier

En 1991, ce fut la maison de retraite, où elle s’éteignit à l’âge de 103 ans. Elle laisse le souvenir d’une personnalité hors du commun, une femme d’affaires respectée et avangardiste à qui nous tenons à rendre hommage.